Michelin Génie Civil propose des pneus de Génie Civil pour tous types d'engins de mines de surface et souterraines, d'engins de carrière et d'engins de manutention portuaire et industrielle.

Recommandations Générales

Tout ce que vous devez savoir sur les pneus MICHELIN Génie Civil

Le pneu est le seul point de contact entre le véhicule et le sol.
Vous devez veiller à préserver la qualité et les performances de vos pneus pour garantir la performance de ces derniers ainsi que votre sécurité. 

Bien lire les marquages

Les indications portées sur les flancs des pneus vous renseignent et vous guident dans le choix du produit le plus adapté à vos besoins.

MICHELIN XMINE D2

Structure radiale : R


Largeur de section nominale du pneu (en pouces) : 35


Série du pneu : H/S = 0.65


Diamètre de la roue recommandé (en pouces) : 33


Indice de capacité de charge du pneu : **


Type d'usage : 
Chargeuse (L) avec grande profondeur de sculpture (5)


Pneu radial


Pneu pour chargeuse (loader)


Pneu Tubeless


Manufacturier MICHELIN


Forme de la sculpture : XMINE D2


Bien choisir vos pneus

Bien choisir son pneu Génie Civil MICHELIN est essentiel pour vous garantir une pleine utilisation de ses performances.

Étape 1 : Définir votre usage

La classification internationale définit 4 types d’usage. L’appartenance d’un pneu à l’un de ces usages est indiquée sur son flanc.

  • C : Compator (Compteur)
  • G : Grader (Niveleuse)
  • E : Earthmoving (transport)
  • L : Loader and bulldozer (chargeuse et pousseur)

 

Étape 2 : Analyser vos conditions d’utilisation et la nature du sol

Il existe des profondeurs et des formes de sculpture différentes. Le choix du type de sculpture dépend essentiellement des sols ou des chaussées rencontrés : adhérence, risques de coupures, usure rapide. Le rendement optimum du matériel dépend en grande partie du choix du pneumatique.

  • 1 : Ligné (profondeur de sculpture normale)
  • 2 : Traction (profondeur de sculpture normale)
  • 3 : Normal (profondeur de sculpture normale)
  • 4 : Profondeur (sculpture profonde)
  • 5 : Très profonde (sculpture profonde)
  • 7 : Flottation (sculpture normale)

La solution MICHELIN sera à adapter à votre environnement. 

Profondeur de sculpture

 
Étape 3 : Connaître votre TKPH

TKPH

Pour choisir le bon pneu, il faut connaître votre TKPH. Le TKPH (Tonne Kilomètre par Heure) est en effet une caractéristique essentielle de la capacité de travail de vos pneumatiques. Pour une même dimension et une même sculpture, il peut exister plusieurs types de gomme, chacune étant associée à un TKPH différent. Les valeurs de TKPH et TMPH figurent parmi les caractéristiques des pneus.

Elles sont fonction de la capacité de charge propre à chaque dimension, du nombre de kilomètres permis dans l’heure par type de pneu, et sont données pour une température ambiante normalisée de 38 °C.

(Dé)monter le pneu correctement 

(Dé)monter le pneu

Un bon montage, réalisé suivant les modes opératoires préconisés et respectant les règles de sécurité en vigueur, assure au personnel et au matériel une excellente protection et permet l’utilisation de tout le potentiel des pneumatiques.

Un mauvais montage peut provoquer des dommages aux pneumatiques, au véhicule et/ou aux personnes (blessures graves voire mortelles).
Il est donc impératif que ces opérations soient effectuées par du personnel formé qui dispose du matériel approprié. Voir le Guide d’Utilisation et de Maintenance des pneus Génie Civil MICHELIN pour plus d’informations.

Bien entretenir vos pneus 

Entretenir vos pneus

Les pneumatiques doivent être examinés régulièrement afin de déceler une usure irrégulière et d’éventuels dommages. Toutes perforations, coupures, déformations visibles au niveau de la bande de roulement, des flancs ou de la zone d’accrochage doivent faire l’objet d’un examen approfondi par un professionnel du pneu. Il en est de même pour toute détérioration de la jante.

Contrôler l’usure

Contrôler l’usure
Le contrôle de l’usure doit toujours être effectué en plusieurs points du pneu.

Ce contrôle peut être effectué à l’aide d’une jauge de profondeur ou par l’observation des témoins d’usure de la bande de roulement (repérés par un symbole sur le flanc lorsqu’ils sont présents).

Bien gonfler vos pneus

Un gonflage correct des pneumatiques est un facteur primordial, non seulement sur le plan de l’optimisation des performances du pneu, mais aussi sur celui de la sécurité. La juste pression est nécessaire au bon comportement du véhicule (tenue de route, freinage) ainsi qu’au maintien de l’intégrité du pneumatique.

Un sous-gonflage comme un sur-gonflage excessif peut affecter significativement les performances du pneumatique. Une pression de gonflage insuffisante entraîne une élévation anormale de la température de fonctionnement, cela peut engendrer une dégradation irréversible des constituants internes et provoquer la destruction du pneumatique avec mise à plat brutale.

Une pression excessive peut provoquer une usure rapide et irrégulière et entraîner une sensibilité accrue aux chocs (endommagement bande de roulement, rupture carcasse).

La pression de gonflage à respecter impérativement est celle préconisée par le manufacturier.

La pression d’utilisation ne peut être donnée que par le correspondant Michelin habituel ou par un professionnel habilité qui prendra en compte les critères d’utilisation du pneumatique (type de machines, nature des sols, longueurs des cycles, matériaux transportés, charges, etc.).

Gonfler vos pneus

Bien réparer vos pneus

Réparer vos pneus

Toute réparation doit être effectuée par un professionnel formé et qualifié.
La réparation est systématiquement précédée d’un examen minutieux du pneumatique par le professionnel.

Tous les dommages ne sont pas réparables. Un pneumatique qui a roulé sous-gonflé ou à plat peut avoir subi des dommages irréversibles, et seule une vérification exhaustive de l’intérieur de l’enveloppe permettra de diagnostiquer la remise en roulage ou non du pneumatique.

Le démontage de l’enveloppe est donc indispensable pour juger sûrement de son état réel et du type de réparation à effectuer.

Bien stocker les pneus

Le stockage doit être effectué :

Stocker les pneus
  • Dans un local propre, aéré, sec, tempéré et ventilé, à l’abri de la lumière directe du soleil et des intempéries ;
  • Loin de toute substance chimique, solvant ou hydrocarbure susceptible d’altérer la nature de la gomme ;
  • Loin de tout corps pouvant pénétrer dans la gomme (pointe de métal, bois, …) ;
  • Loin de toute source de chaleur, de flamme, de corps incandescent, de matériel pouvant provoquer des étincelles ou décharges électriques et de toute source d’ozone (transformateurs, moteurs électriques, postes à souder, ….).

Une mauvaise manutention du pneumatique peut lui causer des dommages irréparables, mais aussi avoir des conséquences graves voire mortelles pour l’opérateur.
Dans le but d’éliminer les risques de détérioration des bourrelets et les conséquences qui peuvent en résulter, nous conseillons :

  • de ne pas lever un pneu directement avec le crochet d’une grue ;
  • d’utiliser des sangles plates (et non des élingues métalliques ou des chaînes) ;
  • de prendre le pneu sous la bande de roulement et non aux talons lorsqu’on utilise un chariot élévateur ;
  • de respecter les consignes de sécurité en vigueur dans l’entreprise.

Les opérateurs doivent être équipés de leur tenue de protection.


Trouver le bon pneu

Replier

Trouver un revendeur

Replier